“Black Forest natives”, by Dietmar Öhlmann, 2017

One artwork of the series Lineage started in 2016.
http://lineage.artbridge.de/index2.htm

 

Badischer Kunstverein Karlsruhe 2017/18
Badischer Kunstverein Karlsruhe 2017/18

La série récente de Dietmar Ohlmann appelée „Lineage“ a été écrite dans le sud du pays de  Hanau, entre Offenburg et Strasbourg. « Lineage » signifie les descendants, l’origine. La série  a commencé avec une constellation familiale, où l’artiste Dietmar Öhlmann a ressenti l’origine d’une personne qui lui était  totalement étrangère. Avec le projet artistique „Lineage“ un examen de l’ici et du maintenant a lieu, c’est la question de  L’homme dans le cadre d’une histoire, la société comme un cours d’histoire. Quelle ironie à une époque où les démocraties se dissolvent dans la dictature de l’information, et où les sociétés remettent en question leurs identités culturelles face aux migrations.

L’œuvre «Black Forest native» montre des danseurs, vêtus de costumes traditionnels qui étaient portés normalement au moment des mariages et qui ont été présentés á nouveau en juillet dernier pour les 700 ans d’Eckartsweier, Ortenau. Nous voyons les costumes du couple avec leurs couleurs représentatives, le capuchon pour les filles et le bonnet de fourrure avec gilet rouge et veste blanche pour l’homme : au milieu, une sorte de silhouette jaune se dessine et semble symboliser un enfant à venir ou l’ADN de nos ancêtres, qui nous relie tous les uns aux autres.

 

Les œuvres de Dietmar Öhlmann expriment des permutations dimensionnelles et des métamorphoses à contempler pour ressentir ce moment personnel unique. Ces œuvres sont pleines de lumière. Nous sommes tous des migrants du temps qui change notre environnement et nous-mêmes. C’est pourquoi nous gardons à l’esprit ce que nous aimons,  le répétons, pour ne pas oublier,  pour ne pas perdre l’hier qui est aujourd’hui et peut-être demain, si nous le souhaitons, mais qui ne sera jamais comme hier. Nos racines, notre histoire nous forgent, crée une maison qui nous protège et que nous protégeons. De nos jours les racines sont confuses, les liens sont mélangés, comment peut-on se retrouver sans se perdre? „I have no Roots“ interprété par Alice Merton exprime la confusion d’une expérience interculturelle, née en Allemagne, mais à travers des parents et des vies avec des liens culturels canadiens et européens. Les expériences et les conflits de plusieurs générations exprimées dans le travail de Dietmar, reflètent aussi sa propre vie.

Avec „Lineage“ Dietmar Öhlmann n’utilise pas les techniques sophistiquées des nouveaux médias ; il utilise un outil inattendu; un fil de laine, qui va apporter l’huile sur la  toile ou  l’aquarelle sur le papier. Ce travail met en mouvement un jeu de lois naturelles, d’attraction et d’absorption des forces des matériaux, des tensions superficielles, des lignes et des couleurs.

Dietmar Öhlmann est né en 1961 en Basse Saxe. Il est titulaire d’une maîtrise en art du Royal College of Art de Londres, après avoir étudié l’art et la physique à Braunschweig, Chester, Liverpool et Londres. Ses œuvres cherchent toujours de nouvelles limites que ce soit dans la peinture ou la photographie. De la photo à l’hologramme numérique, Dietmar a déjà travaillé avec toutes sortes de techniques. Ses œuvres sont dans plusieurs collections et il a été exposé internationalement. Il vit maintenant avec sa femme franco-américaine et ses deux fils à la frontière franco-allemande à Kehl, Ortenau.

Exhibition in Karlsruhe, Allmagne, Decembre 2017 to January 2018 Badischer Kunstverein

 

 

 

Trachten
“Black Forest natives”, by Dietmar Öhlmann, 2017

 

Wollfaden und Öl

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.